Service du Livre LuxembourgeoisLa Province de Luxembourg

Accueil / AUTEURS / monsieur

Jean MUNO

Fiche fondée sur un dossier rédigé par Robert FRICKX
Dossier L : n° 2, fascicule 2

Jean MUNO
Pseudonyme de Robert BURNIAUX. Romancier, conteur, essayiste, nouvelliste.

Jean MUNO

Informations générales

Belgique BEL
Né(e) le 03/01/1924 / décédé(e) le 06/04/1988

Biographie

1924 : Robert Burniaux naît à Molenbeek- St-Jean (Bruxelles) le 3 janvier. Il est le fils de Constant Burniaux (1892-1975) et de Jeanne Taillieu (1898-1985). Tous deux sont instituteurs, mais Constant Burniaux suit également une carrière d'écrivain. Dans Un pur (1932), il évoquera la première enfance de son fils.

1935 - 1940 : Humanités anciennes à l'Athénée Royal de Bruxelles. Premiers essais littéraires vers l'âge de quatorze ans (un journal intime, un roman inachevé).

1940 : Mai : exode en France, avec quelques camarades. Séjour en Haute-Garonne. Retour en Belgique au mois d'août.

1941 - 1946 : Études de Philologie romane. L'U.L.B. étant fermée par ordre de l'occupant, Robert Burniaux passe ses examens devant le Jury central jusqu'en 1944.

Premières collaborations littéraires en 1945; il emprunte son pseudonyme au village de Muno (Gaume) dans les environs duquel il a passé de nombreuses vacances en compagnie de ses parents.

1947 : Robert Burniaux est professeur de français à l'Athénée Royal de Gand. Il se souviendra de cette époque quand il écrira Le baptême de la ligne.

1949 : Pendant les vacances d'été, Jean Muno, qui a entrepris une thèse de doctorat sur René Behaine, séjourne à Paris, à la Cité universitaire. Il invente le personnage du petit homme seul qu'on retrouvera dans presque tous ses livres. Le 23 août, il épouse Jacqueline Rosenbaum, enseignante.

1950 : Jean Muno est professeur à l'École Normale Charles Buls. Il abandonne son projet de thèse. Naissance d'un fils : Jean-Marc. Les ombres et Un petit homme seul sont programmés par la R.T.B.F.

1955 : Publication du Baptême de la ligne. Prix Hubert Krains.

1957 : Les Burniaux quittent Bruxelles pour s'installer dans une villa à Malaise (Overijse).

1958 : Naissance d'une fille : Martine. Publication du Coq mouillé dans Nouvelles IV, chez Julliard, et de Saint-Bedon dans Audace.

1959 - 1961 : Séjours à Wissant. Jean Muno écrit L'hipparion.

1962 : L'hipparion paraît chez Julliard. Pendant les vacances d'été, séjour à l'île de Ré; ébauche de L'île des pas perdus.

1963 : Nouveau séjour à l'île de Ré. L'O.R.T.F. diffuse une adaptation radiophonique de L'hipparion.

1966 : Prix Paul Gilson de la Communauté radiophonique des programmes de langue française, pour Comptine, créée par la R.T.B.F.

1967 : Publication de L'île des pas perdus.

1968 : Un prix du Gouvernement, assorti d'une bourse, permet à Jean Muno de prendre un an de congé. Rédaction du Joker. Séjour à Nieuport et première esquisse de Juillet perché, qui deviendra Ripple-marks en 1976.

1972 : Publication du Joker.

1973 : Publication de La brèche.

1974 : Jean Muno prend sa retraite afin de pouvoir se consacrer entièrement à son métier d'écrivain. Séjour en Hongrie. Adaptation en français des Nouveaux minimythes d'Istvan Orkeny.

1976 : Publication de Ripple-marks. Acquisition d'un appartement à Westende, où les Burniaux feront désormais de fréquents séjours.

1977 : Prix de la Ville de Bruxelles pour Ripple-marks.

1978 : Second séjour en Hongrie. Achèvement de l'adaptation des Nouveaux minimythes.

1979 : Publication de Douze contes dans Bruxelles vue par les peintres naïfs et d'Histoires singulières qui obtient le Prix Rossel.

1980 : Publication de la seconde partie de L'iguane, une des nouvelles qui composent Histoires singulières, dans un numéro spécial de Cyclope-Dem consacré à Jean Muno.

1981 : Création au Théâtre de l'Esprit frappeur de Caméléon, spectacle dramatique tiré par Patrick Bonté de textes de Ripple-marks, du Joker, d'Histoires singulières et d'autres oeuvres de Jean Muno. Publication des Petits pingouins, conte de Noël. Jean Muno est élu à l'Académie Royale de Langue et de Littérature françaises au fauteuil d'Edmond Vandercammen. Il participe à la fondation du Centre international du fantastique, à l'abbaye de Forest.

1982 : Caméléon est représenté à Lausanne et joué en néerlandais à Anvers. Publication d'Histoire exécrable d'un héros brabançon.

1983 : Publication d'Entre les lignes. À partir du 25 décembre, publication en feuilleton d'Histoire exécrable d'un héros brabançon dans Télé-Moustique.

1984 : Représentation de Caméléon à Montréal. Réédition de L'hipparion.

1985 : Représentation de Caméléon à Paris. Publication d'Histoires griffues. Gérard Valet réalise l'adaptation de Personne à l'Abbaye de Forest (Contes naïfs) pour la télévision belge. Court métrage de Jean-Marie Mersch sur Muno, toujours pour la R.T.B.F.

1986 : Réédition de L'hipparion et d'Histoire exécrable d'un héros brabançon. La télévision belge diffuse une adaptation de Caméléon. Séjour de Muno à San Feliu (Espagne) où il commence la rédaction de Jeu de rôles.

1987 : Séjour à la presqu'île de Giens. Discours de réception de Jacques-Gérard Linze à l'Académie Royale de Langue et de Littérature françaises. Traduction en roumain de Histoires singulières. Menacé de cécité, Muno achève la rédaction de Jeu de rôles dans un état d'esprit très pessimiste.

1988 : Décès de Jean Muno à l'hôpital Érasme (Bruxelles), le 6 avril. Crémation à Uccle le 12 et dispersion des cendres sur la pelouse du cimetière de Malaise. Sortie de presse de Jeu de rôles. Réédition du Joker.

Bibliographie

Romans et récits :

  • Le baptême de la ligne ou Le hanneton dans l'encrier, roman, Bruxelles, Éd. des Artistes, G.Houyoux, 1955.

  • Saint-Bedon, roman, dans Audace, vol. 22, s.d., (1958).

  • L'hipparion, roman, Paris, Julliard, 1962, rééd. 1984.

  • L'homme qui s'efface, récit, Bruxelles, Brepols, Coll. «Le cheval insolite», 1963.

  • L'île des pas perdus, roman, Bruxelles, La Renaissance du Livre, 1967.

  • Le joker, roman, Bruxelles, Louis Musin, 1972, rééd. 198O.

  • Ripple_ marks, roman, Bruxelles, Jacques Antoine, 1976.

  • Histoire exécrable d'un héros brabançon, roman, Bruxelles, Jacques Antoine, 1982. Rééd. Les Éperonniers, Bruxelles, 1986.

  • Jeu de rôles, roman, Lausanne, L'Âge d'homme, 1988.

Contes et nouvelles:

  • La brèche, nouvelles, Paris, Librairie Saint-Germain-des-Prés, Coll. «Nouvelles de poètes», 1973.

  • Histoires singulières, Bruxelles, Jacques Antoine, 1979.

  • Douze contes, dans Bruxelles vue par les peintres naïfs, Bruxelles, Laconti, 1979; repris sous le titre de Contes naïfs, Bruxelles, Cyclope-dem, 1980.

  • Les petits pingouins, conte de Noël, Bruxelles, Le Cri, Coll. «Aube», 1981.

  • Entre les lignes, contes, dessins de Royer, préface de Jacques De Decker, Bruxelles, Paul Legrain, 1983.

  • Compte à rebours, conte, Bruxelles, Les libraires momentanément réunis, livraison 1, 1983.

  • Histoires griffues, nouvelles, Lausanne, L'Âge d'homme, 1985.

Théâtre radiophonique :

  • L'anti, une histoire de fin du monde, Honfleur-Paris, P.-J. Oswald, 1970.

Théâtre :

  • Caméléon, adaptation scénique de Patrick Bonté d'après L'île des pas perdus, Le joker, Ripple-marks, Histoire exécrable d'un héros brabançon, Histoires singulières, Contes naïfs, Bruxelles, Jacques Antoine, 1983.

Essais :

  • Sous le nom de Robert Burniaux et en collaboration avec Robert FRICKX, La littérature belge d'expression française, Paris, P.U.F., Coll. Que sais-je, 1973, rééd. 1980.

  • Sous le nom de Jean Muno et en collaboration avec Robert FRICKX, Littérature française de Belgique, Sherbrooke (Québec), A. Naaman, 1979.

À consulter :

  • L'arche, nE12, juillet-août-septembre, 1973.

  • G. NELOD, Jean Muno en filigrane, Vieux-Virton, La Dryade, Coll. «Petite Dryade», nE81, s.d. (1975).

  • F. ANDRIAT, Jean Muno, dans 4 millions 4, nE223, 19 avril 1979, p. 9-13; repris dans A.-M. Trekker et J.-P. Vander Straeten, Cent auteurs, Anthologie de littérature française de Belgique, Nivelles, Éd. de la Francité, 1982, p. 319-323.

  • R. FRICKX et J.-M. KLINKENBERG, La littérature française de Belgique, Paris, Nathan, Bruxelles, Labor, Coll. «Littérature et langages», nE6, 1980, p. 109-111.

  • J. DE DECKER et F. ANDRIAT, Jean Muno, Bruxelles, Cyclope-Dem, nE 28-29-30, print.-été-aut. 1980.

  • Terre d'écarts, Écrivains français de Belgique, Bruxelles, Éd. Universitaires, 1980, s.d. (1980, p. 319-325).

  • Anthologie 80, Bruxelles, Association des écrivains belges de langue française, 1980, p. 287-288.

  • Lettres belges de langue française, Lettres belges de langue néerlandaise, Europalia 80 Belgique, Bruxelles, Palais des beaux-Arts, 1980, p. 53-54.

  • Alphabet des lettres belges de langue française, Bruxelles, Association pour la promotion des lettres belges de langue française, 1982, p. 124-125.

  • A.-M. TREKKER et J.-P. VANDER STRAETEN, Cent auteurs, Anthologie de littérature française de Belgique, Nivelles, Éd. de la Francité, 1982, pp. 319-323.

  • A. VAN BELLE, Comment écrivent-ils? Vingt-cinq écrivains belges, Bruxelles, Mandibel, 1983. Photographies de Marie Mandy.

  • A.-M. BECKERS, Lire les écrivains belges, Ministère de l'Éducation nationale, Organisation des Études, t. 1, 1985, p. 91-93.

  • Lettres belges, Français 2000, nE 109, juin 1986, p. 9-18.

  • Dossier Jean Muno, Phénix, nE 7, décembre 1986, p. 13-112.

  • R. FRICKX et R. TROUSSON, Lettres françaises de Belgique, Dictionnaire des oeuvres, 1, Le roman, Gembloux, Duculot, 1988, p. 237, 243, 256, 268, 438.

  • Jean Muno 1924-1988, Ouvrage publié sous la direction de Robert Frickx, Lausanne, L'Âge d'homme, 1989.

Prix obtenus

Rechercher par son nom:
Rechercher par un mot:

Rechercher par ordre alphabétique :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Région WalloneSLL