Service du Livre LuxembourgeoisLa Province de Luxembourg

Accueil / AUTEURS / monsieur

Gaston COMPÈRE

Fiche fondée sur un dossier rédigé par Jacques LEFEBVRE
Dossier L : n° 20, fascicule 2

Gaston COMPÈRE
Poète, compositeur, romancier, nouvelliste.

Gaston COMPÈRE

Informations générales

Belgique BEL
Né(e) le 25/11/1924 / décédé(e) le 14/07/2008

Biographie

Sans compromis, hautement originale, parfois d'abord difficile, l'oeuvre de Gaston Compère apporte beaucoup à celui qui s'y attache et qui sait que lire, c'est relire. Elle est riche de substance et complexe; elle associe, dans sa forme, des qualités que l'on croirait contradictoires.

L'écrivain pratique tous les genres importants : poésie, roman, nouvelle, essai, théâtre. Il renouvelle sans cesse son écriture tout en gardant un style propre. Sensible aux grands courants littéraires passés et présents, il ne sacrifie pas aux modes. Il est, pour reprendre les termes de Frank Andriat, un de nos auteurs les plus réputés.

Né à Conjoux en 1924, Gaston Compère aime la province et s'en inspire souvent. Docteur en philologie romane de l'Université de Liège, après avoir défendu une thèse sur le théâtre de Maeterlinck, il se remet, à trente ans, à l'étude de la grammaire et de la stylistique. Il a une étonnante maîtrise des ressources de notre langue, sait avec précision évoquer le mystère. Par ailleurs, il possède une solide formation musicale. D'où sans doute cette sensibilité aux rythmes, aux sonorités, aux harmonies des mots et des phrases, tout comme, d'ailleurs, beaucoup d'exigence en matière de composition, d'architecture.

Il a enseigné à l'Athénée d'Ixelles, ce qui ne l'a pas empêché de publier une oeuvre abondante. Sa rencontre avec Marcel Thiry lui a permis de connaître André De Rache qui révèle Géométrie de l'absence à un public de lettrés. Plus tard, un jeune éditeur parisien, Pierre Belfond, lui accorde sa confiance. Le succès d'une oeuvre telle que Je soussigné Charles le Téméraire, Duc d'Occident, qui a fait l'objet d'une présentation à l'émission de Bernard Pivot, Apostrophes, montre quelle large audience Gaston Compère a acquise dans la francophonie. Les pièces qu'il a écrites ou adaptées sont jouées sur les scènes les plus importantes de la capitale : Le rideau de Bruxelles, Le théâtre du Parc, et Le théâtre de poche.

En 1988, Gaston Compère a obtenu, pour l'ensemble de son oeuvre, le Grand Prix international d'expression française décerné par la Fédération internationale des Ecrivains de langue française.

Gaston Compère est décédé le 14 juillet 2008 à Uccle.

Bibliographie

Poésie :

  • Le sagittaire, Maison d'Editions mosanes, Namur, 1952. Prix de l'APIAW, dit Engelman en 1952.

  • Europe mon amour, C.E.L.F., Bruxelles, 1960.

  • Le signe infortuné, C.E.L.F., Bruxelles, 1964.
  • Géométrie de l'absence, A. De Rache, Bruxelles, 1969.
  • Écrits de la caverne, Jacques Antoine, Bruxelles,1976. Prix de la Communauté française 1976.
  • Le grand bestiaire, La Renaissance du Livre, Bruxelles, 1979.
  • Un millénaire de patience d'ange, Ed. P. de Gallery, Bruxelles, 1979.
  • Profération de la parole perdue, Le Cormier, Bruxelles, 1983.

  • Songes de l'oeil bleu, Dur-an-ki, Bruxelles, 1985.

  • Sol majeur, Montagne d'or, Le Cormier, Bruxelles, 1985.

  • Sommeil..., Triangle 11, l'Apprenty-pographe, Harnoncourt, 1986.

  • Licornes, Duculot, Louvain-la-Neuve, 1989.

  • Sept demeures de l'adieu, Ed. du Préambule, Longueil (Québec), 1990.

  • Foi, Le Cri, Bruxelles, 1992; accompagné d'un CD.

  • Lieux de l'extase, Le Cri, Bruxelles, 1993.

  • Musicoscope, La Rose des vents, Namur, 1995.

  • Echafaudages, CFC Editions, Bruxelles, 1999.

  • Les éléments, Ed. Bruno Robbe, Frameries, 2000.

  • Nuit de ma nuit, Les Eperonniers, Bruxelles, 2000.

  • Kâma-Sûtra 2000, Ed. La Lettre Volée, Bruxelles, 2001.

  • Le Maelström dans la cervelle, Images d'ivoire, Bruxelles, 2002.

  • Lux mea. Anthologie poétique et arbitraire (1952-2004), Ed. Maelström, 2004.

Roman :

  • Le fort de Gleisse, Pierre Belfond, Paris, 1975, Les Eperonniers, Bruxelles, 1997.

  • Portrait d'un roi dépossédé, Pierre Belfond, Paris, 1978. Prix Rossel 1978.

  • L'office des ténèbres, Pierre Belfond, Paris, 1979.

  • Les griffes de l'ange, Le Cri, Bruxelles, 1981.

  • La constellation du serpent, Pierre Belfond, Paris, 1983.

  • Je soussigné Charles le Téméraire, duc de Bourgogne, Pierre Belfond, Paris, 1985.

  • Dieu dans le trou, S.C.E. Jacques Antoine, Bruxelles, 1986.

  • Robinson 86, Pierre Belfond, Paris, 1986.

  • Anne de Chantraine ou la naissance d'une ombre, Jean-Pierre Kupczyk, Paris, 1988. Grand prix de la Société des Gens de Lettres en 2002.

  • Bloemardinne, ou du séraphique amour, Les Eperonniers, Bruxelles, 1991.

  • Lettres rouges, Lettres noires, Jean-Michel Place, Le Cri, Paris-Bruxelles, 1992.

  • Cimmérie. Divagation à travers un paysage, La Manufacture, Besançon, 1992.

  • In Dracula memoriam, Le Cri, Bruxelles, 1998.

  • Caroline et Monsieur Ingres, Ed. Le Cri, Bruxelles, 2006.

Nouvelles :

  • Sept machines à rêver, Pierre Belfond, Paris, 1974.

  • La femme de Putiphar, Marabout, Bruxelles, 1975. Prix Jean Ray en 1976.

  • Derrière l'oeil, Jacques Antoine, Bruxelles, 1980.

  • Les eaux de l'Achéron, L'Âge d'homme, Lausanne, 1985.

  • Le fouille-merde, Le Cri, Bruxelles, 1988.

  • Relation de ma promenade du 26 septembre, La Licorne, Bruxelles, 1993.

  • L'hiver, Le Cri, Bruxelles, 1995.

  • O (Promenade), Le Cri, Bruxelles, 1996. Coll. Les évadés de l'oubli.

  • Le serpent irisé (Trois orgasmes atroces et un autre), Ed. Edifie, Louvain-la-Neuve, 1997.

Divers :

  • Le théâtre de Maurice Maeterlinck, essai, Palais des Académies, Bruxelles, 1955.

  • La musique de la nuit in La Belgique fantastique, en participation, Marabout, Bruxelles, 1975.

  • Le dernier duc d'Occident, Ed. Cahiers du Service dramatique, R.T.B., Bruxelles, 1977.

  • Jean-Sébastien Bach, biographie, Duculot, Gembloux,1980.

  • L'Apocalypse de Saint-Jean, Le Préambule, Longueil (Québec), 1986.

  • De l'art de parler en public pour ne rien dire, essai, Jacques Antoine, Bruxelles, 1987. Coll. Le vice impuni.

  • Les jardins de ma mère, souvenirs, Didier-Hatier, Bruxelles, 1990.

  • Maurice Maeterlinck, biographie, La Manufacture, Besançon, 1990.

  • Polders, essai de géographie sentimentale, La Manufacture, Besançon, 1992.

  • Journal du Quatuor, journal, Les Eperonniers, Bruxelles, 1993.

  • Moments musicaux. Lettres à Pascale, essai, Les Eperonniers, Bruxelles, 1996.

  • Le torticolis de la girafe, récit, C.F.C. Editions, Bruxelles, 1997.

  • La musique énigmatique, La Renaissance du Livre, Tournai, 2003.

  • Je soussigné Louis XI, roi de France, essai, Ed. Labor, Bruxelles, 2005, coll. Espace Nord.

  • Louis XI, voix d'outre-tombe, essai, Ed. Labor, Bruxelles, 2005.

  • Je me souviens de Bruxelles, collectif, anthologie, Le Castor Astral, coll. Escales du Nord, 2006.

  • Le père abbé et la femme instruite, traduction, Musée de la maison d'Erasme, Bruxelles, 2006.

Théâtre-Opéra :

  • Pourrir par les orteils, Bruxelles, 1977. Créé par le Théâtre de Poche.

  • Le rempart de Babylone, Ed. Nocturnes, Bruxelles, 1977. Créé par le Théâtre impopulaire.

  • Gueule de glace, Bruxelles, 1981. Créé par la compagnie Yvan Baudouin-Lesly Bunton.

  • Le bout du monde, 1984. Créé au Rideau de Bruxelles.

  • Sade, disait-il, 1984. Créé au Palais des Congrès de Liège.

  • Sarah, opéra, 1989. En coll. avec Paul Uy. Créé au Festival de Spoleto.

  • Richard, Les Eperonniers, Bruxelles, 1992. Créé par le Théâtre du Parc.

  • L'écharpe d'Iris. Créé à l'Espace Senghor, Bruxelles, 1993.

Adaptation d'ouvrages dramatiques étrangers représentés :

  • Damien, d'Aldyth Morris, 1982.

  • Dommage qu'elle soit une putain, de John Ford, 1982.

  • Le cauchemar de l'acteur, de Christopher Durang, 1983.

  • Soeur Marie-Ignace vous explique tout, de Christopher Durang, 1983.

  • La mandragore, de Machiavel, 1983.

  • Kean ou la colère de Dieu, de Fitz Simmons, 1984.

  • Roméo et Juliette, de Shakespeare, Le Cri, Bruxelles, 1996.

  • La mégère apprivoisée, de Shakespeare, Le Cri, Bruxelles, 1998.

  • Le roi Lear, de Shakespeare, Le Cri, Bruxelles, 2001.

Prix obtenus

  • 1952 : Prix de l'APIAW, dit Engelman pour Le sagittaire.
  • 1976 : Prix de la Communauté française pour Écrits de la caverne.
  • 1978 : Prix Rossel pour Portrait d'un roi dépossédé.
  • 2002 : Grand prix de la Société des Gens de Lettres pour Anne de Chantraine ou la naissance d'une ombre.

Rechercher par son nom:
Rechercher par un mot:

Rechercher par ordre alphabétique :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Région WalloneSLL