Service du Livre LuxembourgeoisLa Province de Luxembourg

Accueil / AUTEURS / madame

RY BOISSAUX

Fiche fondée sur un dossier rédigé par Paul LANNERS
Dossier L : n°47, fascicule 1

RY BOISSAUX
Poète, conteuse,romancière.



Informations générales

Grand-Duché du Luxembourg GDL
Né(e) le 15/08/1900 / décédé(e) le 19/02/1986

Biographie

Descendante du peintre anversois Pierre Paul Rubens, Ry (Rosalie) Boissaux est née le 15 août 1900 à Luxembourg, de parents luxembourgeois. Son père Antoine Boissaux fut le premier à naître sur le sol luxembourgeois, issu qu'il était du côté paternel d'une famille belge. Ry Boissaux fut marquée par son ascendance francophone. Elle était fortement attachée à son père.

Quand elle a deux ans, la famille s'établit à Dudelange, dans le bassin minier, où son père a obtenu un poste à l'ARBED.

Après l'école primaire, elle fréquente jusqu'en 1918 le pensionnat de la Doctrine Chrétienne où des religieuses françaises lui dispensent un enseignement de qualité de la langue française. Plus tard, à l'auteur, la question de la langue ne se posera pas. La langue française lui est innée, c'est avec elle qu'elle se sent le plus d'affinités. Mais Ry Boissaux manie avec un égal bonheur le français, l'allemand et le luxembourgeois.

Dès 1919, Ry Boissaux habite la capitale, jusqu'à sa mort le 19 février 1986.

Mariée, divorcée après trois ans, mère d'une fille unique, elle débute dans le journalisme dans les années 30. Dans la Luxemburger Zeitung notamment, elle crée une rubrique consacrée à la mode sous le pseudonyme Furette. Elle est secrétaire du Touring-Club et de l'Alliance Française avant la guerre et, après celle-ci, pendant cinq ans, secrétaire des Amitiés Françaises.

C'est à l'instigation de Nic Ries, fondateur des Cahiers Luxembourgeois, que Ry Boissaux publie en 1939 son premier recueil de contes intitulé Blessures. Elle y révèle ses sujets de prédilection qui le resteront dans toute son œuvre : la psychologie féminine, les contes d'enfants et d'animaux. Plus tard viendront s'y ajouter le folklore et l'histoire locale.

Au lendemain de la guerre paraît le «délicieux» livre pour enfants Madame Molitor et Cie, écrit par Ry Boissaux pendant l'occupation nazie à l'intention de sa fille, sans souci de publication immédiate. Il s'y manifeste une préoccupation qui ira croissant au fil des années : la protection des animaux. Ainsi la sensibilité de Ry Boissaux la conduit à défendre des animaux menacés d'extermination, entre autres le crocodile dans la Crocodiliade de 1973.

En 1949, Ry Boissaux publie en langue allemande les histoires d'une vieille tête de poupée décapitée.

Son chef-d'oeuvre est indéniablement son Niki-Chat paru en 1957 aux éditions de la SELF. Remarquables sont aussi ses livres en luxembourgeois, en vers ou en prose, tels que De Vullenzirk am Wantergaart de 1954 et Mäin Diddelénger Geschichtebuch de 1979, par lequel l'écrivain fait revivre le Dudelange de son enfance.

À partir de 1961, elle collabore aux émissions radiophoniques en luxembourgeois de Radio-Luxembourg, émissions destinées aux enfants et auxquelles se réfère le titre de son ouvrage Kannerstonn, de 1981.

En 1979, ses forces physiques déclinantes ne lui permettant plus de demeurer dans sa maison, Ry Boissaux entre comme pensionnaire à la Fondation Pescatore de Luxembourg. Après une période d'aridité littéraire, elle y continue son œuvre et réunit sous le titre Lettres de mon refuge des textes restés pour la plupart inédits.

L'Institut Grand-Ducal reconnaît les mérites de notre femme de lettres par la publication, en 1983, de Mosaïque de contes, récits et rêves.

Bibliographie

Oeuvres de langue française :

  • Blessures, Luxembourg, 1939.

  • Madame Molitor et Cie, Luxembourg, 1945.

  • Niki-Chat, Luxembourg, SELF, 1957.

  • Contes d'enfants et d'animaux, Luxembourg, SELF, 1961.

  • Crocodiliade, Luxembourg, SELF, 1973.

  • Mosaïque, Luxembourg, Institut Grand-Ducal, Section des Arts et des Lettres, 1983.

Oeuvres de langue luxembourgeoise :

  • De Vullenzirk am Wantergaart, Luxembourg, 1954.

  • Verziel mer eng Geschicht, Luxembourg, 1971.

  • Mäin Diddelénger Geschichtebuch 1903-1918, Esch-sur-Alzette, 1979.

  • Kannerstonn, Luxembourg, 1981.

Oeuvres de langue allemande :

  • Köpfchen. Die Geschichten des abgebrochenen Puppenkopfes und andere Erzählungen, Luxembourg, 1949.

  • Leise Lieder, Luxembourg, chez l'auteur, 1976 (hors commerce)

Ouvrages et articles à consulter :

  • Anthologie des écrivains luxembourgeois de langue française. Notices bio-bibliographiques et extraits de leurs oeuvres, dans Les Cahiers Luxembourgeois, n° 3 et n °4, 1937 (Ry Boissaux, pp. 327-332).

  • DELCOURT, V., Luxemburgische Literaturgeschichte. Autoren deutscher, französischer, luxemburgischer Sprache, avec extraits, Luxembourg, Saint-Paul, 1992 (Ry Boissaux, pp. 142-146).

  • Hommage à Ry Boissaux, dans Les nouvelles pages de la SELF, n°9, 1981, pp. 19-23 (Discours de Rosemarie KIEFFER, Paul LANNERS, Jean-Pierre KRAEMER et Anne BERGER au Centre Culturel Français de Luxembourg le 14 octobre 1980).

  • KIEFFER, R., Hommage à Ry Boissaux, dans le tageblatt du 8 mars 1986, p. 5.

  • LANNERS, P., La littérature pour les jeunes. L'univers de Ry Boissaux, dans Littérature luxembourgeoise de langue française (ouvrage collectif publié sous la direction de Rosemarie KIEFFER), avec extraits, Sherbrooke, Naaman, 1980, pp. 101-109.

  • LANNERS, P., Les 80 ans de Ry Boissaux. Un écrit inédit : Grenouille Cœur-Rouge, avec extrait, dans le Luxemburger Wort du 14 août 1980, p. 4.

  • LANNERS, P., Hommage posthume. Bonjour, Bonsoir, Ry Boissaux, dans Die Warte-Perspectives, Luxemburger Wort, n° 15/1423, 1986.

  • WEIRICH, F., Zeitgenössische Luxemburger Autoren 1, avec bio-bibliographies et extraits, Luxembourg, Paul Bruck, 1983 (Ry Boissaux, pp. 11-22).

Prix obtenus

Collaborations :

  • Les cahiers Luxembourgeois
  • Les Pages de la SELF
  • Les nouvelles pages de la SELF
  • Nos Cahiers
Rechercher par son nom:
Rechercher par un mot:

Rechercher par ordre alphabétique :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Région WalloneSLL